BILAN MENSUEL : NOVEMBRE 2016

skydiving-678168

C’est finalement le mois de novembre qui a remporté la palme en étant le premier mois durant lequel notre valeur nette a diminué.  Plus notre portfolio boursier grossit, plus les fluctuations sont grandes.  Nos contributions quant à elles prendront de moins en moins d’ampleur face à notre valeur nette qui augmente et éventuellement lorsqu’on quittera nos emplois, on cessera probablement de cotiser carrément.

Après l’augmentation quelque peu disproportionnée du mois d’octobre, la valeur nette a diminué lors du mois de novembre.  Petit impact ou chute libre?

C’est par ici!

Revenus

Les revenus du mois d’octobre ont atteint 9 135$.  Ceci inclut les revenus locatifs ainsi que les revenus d’emploi et prestations parentales.  Légèrement moins qu’à l’habitude mais c’est normal avec le congé de maternité.

Dépenses

Les dépenses ont augmenté ce mois-ci pour atteindre 7 630$.  Ceci s’explique par quelques dépenses inhabituelles que je décrirai ci-dessous.

Ceci nous laisse donc avec une économie de 9 135$ – 7 630$ = +1505$

Notre taux d’épargne du mois de novembre atteint donc 16,5%.  

Voici un résumé des plus grosses dépenses du mois :

  • Hypothèque                : 2 316$
  • Carte de crédit           : 2 757$*
  • Notaire                        : 1 067$**
  • Taxes scolaires          :   569$
  • Cellulaires/internet :   102$

*2 paiements d’assurance totalisant 402$.  Un paiement de licence pour l’entreprise de lady BarbeRiche de 383$.  Deux invitations au resto pour des fêtes d’amis pour un total de 367$ (quand je vous disais que ça coûte cher le resto!).

**Nous sommes passés chez le notaire pour notre testament et mandat d’inaptitude.  Avec un enfant, un immeuble, des actifs, il était primordial qu’on le fasse.  Si vous êtes dans une situation similiaire sans testament, je vous suggère de contacter un notaire.

dep-vs-epargne-jan-a-nov-2016

janvier à novembre 2016

Valeur nette : 260 732$ (-2 012$)

 Notre valeur nette inclut tous nos investissements tels le REER/CELI/REEE, notre argent liquide, la valeur de de nos fonds de pension à cotisation déterminée ainsi que le capital remboursé sur notre immobilier.  Je n’inclut pas la plus-value pour l’instant car nous devrons payer une part en impôt vu qu’une partie de notre bloc est locative et aussi parce que c’est dur à évaluer mensuellement.

Au fur et à mesure que le mois avançait, je me doutais qu’on finirait avec une diminution de la valeur nette.  Plusieurs de mes titres atteignaient des sommets et je me doutais fortement que la vapeur allait se renverser tôt ou tard.

La valeur de nos CELI a atteint un sommet de 124 600$ lors du 24 novembre pour ensuite terminé le mois à 114 385$.  Une diminution d’un peu plus de 10 000$ en une semaine.  Ça représentait 8% de nos CELI alors somme toute, rien de dramatique, surtout pas en étant investi 100% microcaps qui sont des actions à forte volatilité.

  • CELI   +1 976 $ (inclut cotisation de 7 800$…donc une perte de 5 800$)
  • REER – 142$
  • COMPTE TAXABLE + 12 000$*
  • FOND DE PENSION + 1 769$ (inclut cotisations)
  • ACTIONS EMPLOYEUR – 2 420$ (inclut retrait pour la cotisation CELI)
  • CAPITAL IMMOBILIER + 1547$
  • ÉPARGNE JUILLET + 1505$
  • ARGENT COMPTANT – 31 611 $**

*Comme nos comptes enregistrés CELI/REER ont atteint le maximum de cotisations, j’ai du ouvrir un compte taxable.  Jusqu’à maintenant j’avais le beau jeu en pouvant vendre ou acheter sans me soucier de l’impact fiscal étant donné que je transigeais à l’intérieur du CELI.  Je vais maintenant devoir réfléchir à des stratégies pour optimiser le côté fiscal et garder un suivi serré de toutes mes transactions ainsi que dépenses reliées à l’investissement.  C’est important car maintenant que nous avons des investissements dans un compte taxable, toutes dépenses reliées à l’investissement dans ce compte viendront réduire nos revenus imposables. (Voir les commentaires…c’est une fausse vérité.  Je ne suis pas un expert en finance/comptabilité et un lecteur a gracieusement pris le temps de clarifier ce point)

**Tel que mentionné dans le dernier bilan, j’utilise maintenant la marge de crédit hypothécaire à 2,95% pour investir.  Je rembourse le plus rapidement en utilisant nos rentrées d’argent (paie, bonus, retour d’impôt, etc) et au besoin je vendrai des titres.  Je ne l’utilise pas au complet évidemment car je veux nous laisser un filet de sécurité d’au moins 5 000$- 10 000$ en cas de besoin.
networth-novembre-2016

Ceci conclut notre premier mois avec une diminution de la valeur nette…et ce ne sera pas le dernier!  Les progrès se mesurent sur du long terme et un bilan mensuel n’est pas significatif.  Si nous regardons globalement pour l’année 2016, notre valeur nette a augmenté tout près de 120 000$.  Pas si mal surtout en considérant que Lady BarbeRiche a été en congé de maternité presque toute l’année.  Pas d’augmentation de salaire drastique ou bonus démesuré.  Un peu d’aide de M. Le Marché, un peu d’efforts supplémentaires pour diversifier ou augmenter nos revenus et une consommation raisonnable sans se priver de rien.

Ça parait simple n’est-ce pas?  Ce l’est.

Êtes-vous en voie de finir l’année 2016 en beauté?

13 commentaires

  1. BarbeRiche,
    Encore un autre mois qui passe. Wow.. perdre 10,000$ en quelques jours et ça fait « bof part of the game ». Aurais-tu dis ça il y a 5 ans? C’est fou comment nos perceptions par rapport à l’argent changent quand on l’investit. Non?
    T’as déjà atteint tes plafonds de cotisation REER et CELi? Wow…
    Moi jdois avoir encore 20000$ de reer de lousse et 30k en celi facile. Avec les droits qui vont s ajouter jen ai pour encore au moins 3-4-5 ans avant d’atteindre le top. Il faut dire que je travaille depuis mes 16 ans et que j’épargne depuis mes 32 ans… Pour une fois que mes « erreurs » servent à quelque chose d’utile… C’est con par contre car j’ai déjà fait pour au-dessus de 25,000$ en retrait REER durant ma vingtaine…. un beau 25k en droits de cotisation perdus.

    Et votre valeur nette a augmenté de 120,000$ cette année et tout ce que tu trouves à dire c’est « pas si pire vu que ma femme est en congé de maternité » lol Il y a des tonnes de gens qui sont loins d’avoir ça en valeur nette à 65 ans lol Toi t’as fait ça en un an!

    Tu dis utiliser ta marge hypothécaire pour investir en bourse et donc que tu déduiras les frais d’investissement sur ton rapport d’impôt. J’imagine que pour faire ça il faut que ce soit la seule chose à laquelle sert la marge pour garder une paper trail intacte pour l’impôt?

    1. Alain,
      Il y a 5 ans j’aurais probablement réagit autrement effectivement! Je ne sais pas trop pourquoi, mais j’ai quand même une bonne tolérance à la volatilité. En lisant sur d’autres investisseurs j’ai compris entre les lignes que j’allais inévitablement me péter la gueule un jour et que si je ne pouvais pas vivre avec les fluctuations, aussi bien ne pas investir en bourse du tout. Faut dire que ça aide aussi que mon portfolio est dans le positif (+30% depuis janvier 2015)…peut-être que ça serait une autre histoire si j’étais dans le rouge overall.

      Je pense que ça a aidé aussi de commencer à investir en 2015 qui a été une année assez terrible pour les microcaps avec le tsx-venture qui a perdu 25% sur l’année…j’ai compris que les actions ne faisaient pas que monter..!

      Pour les REER/CELI, comme tu dis tu as pas mal plus de droit de cotisation que nous. Je travaille depuis 13 ans mais on s’entend je faisais 2000-3000$/année l’été et ensuite j’ai été on and off dans ma vingtaine et vraiment pas fait beaucoup de revenus. En plus avec nos fonds de pension, ça enlève pas mal de droit de cotisation chaque année donc y reste pas tant à cotiser en dehors.

      Haha, ouais je suis bien content de nos progrès…j’pense que je déverse toute mon excitation sur ma blonde qui m’en reste plus après, pauvre elle! Elle commence à être pas mal tanné de m’entendre. C’est rendu qu’elle zoned out et je vois clairement qu’elle m’écoute plus lol. C’est mérité car c’est vrai que j’me répète!

      Pour ce qui est des frais d’investissements, j’incluais tout : les frais de transaction, les abonnements à des newsletter/forum , service comme level 2 si nécessaire, des conférences d’investissements et aussi les intérêts de la marge…qui ont servi à investir dans les comptes taxables. Je suis loin d’être expert mais je ne crois pas qu’il est nécessaire que la marge ne serve qu’à ça pour garder un paper trail intacte. En bout de ligne, il faut que tu sois capable de justifier le tout si jamais tu te fais vérifier…C’est sûr que la justification sera plus longue et compliquée mais si tu peux le prouver…après ça, c’est selon ton niveau de confort de te retrouver dans une situation où on te vérifie.

    1. Merci Monsieur Dividende!

      J’avoue que je suis tellement absorbé par tout ça que desfois je ne prend pas toujours le temps de m’arrêter pour constater le progrès et faire le point. Une chose est sûr c’est que je trouve qu’on a beaucoup de chance d’être dans une situation comme ça.

      Toi aussi, je vois que ça progresse rapidement. Déjà plus de 20 000$ de collecté en dividendes, wow! Alain et toi allez bien finir par me convaincre de me diversifier dans les dividendes 😛

        1. @Alain : Concernant les microcaps, il y avait une discussion sur les rendements 2015-2016 sur un forum que je fréquente. Un investisseur que j’ai déjà rencontré et qui est très bien connu et respecté de la communauté a mentionné que ce dont il était le plus fier, c’est d’avoir réussi à obtenir d’excellents rendements sur le long terme. Il a mentionné avoir multiplié son capital par + que 200x en 12 ans…en travaillant en temps plein!!!!! Il détient 10% (500 000$) d’une compagnie dont je suis actionnaire alors je n’ai pas misère à croire qu’il a les poches profondes.

          Il n’investi pas que dans les microcaps vu la stature de son portfolio mais c’est une passion pour lui et ça lui a servi à bâtir sa fortune. Bien entendu ce n’est qu’un exemple et on peut aussi y perdre sa fortune alors c’est à prendre avec un grain de sel mais c’est quand même inspirant!

  2. Bravo pour les avancées jusqu’à maintenant cette année!

    J’ai aussi vu une baisse de mes investissements en novembre (environ le même pourcentage que vous). C’est toujours un peu décevant quand ça arrive. En psychologie on dit que l’émotion liée à la perte d’argent est plus forte que celle liée au gain.

    On garde les yeux sur la cible et on continue!

    1. Merci Jeune Retraité!

      Bien d’accord avec ce que tu dis sur l’émotion liée à perdre vs gagner quelque chose.

      Ça me rappelle le podcast de Joe Rogan avec le joueur de poker/célébrité d’instagram un peu controversée qu’est Dan Bilzerian, lorsqu’il relativise en disant que si il part sa soirée de poker en perdant 1M$ et qu’il finit avec une perte de 25 000$, il sera soulagé voir content. Tandis que si il est gagnant de 1M$ et fini la soirée avec seulement 25 000$ de gains…il sera déçu et frustré.

      Comme tu dis, on garde le cap. Je laisserai certainement pas un peu de volatilité contrôler mes émotions et ma vie par ricochet 🙂

  3. Nos investissements ne sont pas pour la plupart dans des titres très volatiles. Et on converge maintenant vers des ETFs très diversifiés.

    Mais la fin de l’année 2015 avait été assez brutale pour certains investissements, 2016 s’est joliment rattrappé chez nous. Si toutes les années étaient comme 2016, on s’achètera une île déserte pour nos 60 ans 🙂

    Blague à part, comme on a commencé à investir juste avant la crise de 2008, avec une partie du portfolio ayant perdu 50% de sa valeur dans la première année (sans que notre sommeil en soit affecté), on sait qu’on a les nerfs pour supporter quelques années de tourmente boursière.

    Tout est rentré dans l’ordre dans les 2 années suivantes. Suffit d’être patient (et de continuer à investir !)

    1. Mr Riche Relax,

      Quel timing pour vos débuts boursiers! C’est à plus petite échelle mais j’ai commencé à investir au début 2015 dans des microcaps exclusivement et l’indice boursier (TSX-V) a perdu 25% dans l’année (comme mon portfolio). Un peu de patience et quelques titres qui ont bien performé et nous voilà de retour dans le positif.

      C’est bon de savoir que vous tolérez bien la volatilité. Je pense que la moyenne des gens à de la difficulté à vivre avec ça car la grande majorité ne comprend pas comment fonctionne le marché. Je me rappelle avant de commencer à m’intéresser à l’investissement, je n’avais AUCUNE idée de ce qu’était vraiment le marché ou comment il fonctionnait. Plus je lis et plus j’en apprend, plus facile ça devient de faire abstraction des fluctuations de prix. Avoir un horizon de placement à long terme aide aussi.

      Voudrais-tu partager quelques titres ou ETF que tu possèdes?

  4. Wow Barbe Riche encore un mois impressionnant. Votre discipline exemplaire est source d’admiration! Je suis constamment impressionné, en un an, vous avez fait exploser votre valeur nette de façon ahurissante! Bien sûr, tu as eu l’aide du marché mais quand même, la rigueur à laquelle tu fais tes cotisations et avoir un aussi bon contrôle des dépenses est digne de mention. En 1 an tu as accompli ce que plusieurs ne font même pas en une vie! Bravo!

    Je suis d’accord avec toi quand tu dis que les variations font partie courante de la vie de l’investisseur. Par exemple, en novembre, avec les élections et la victoire surprise de Trump, on pensait tous (ou bien, la très grande majorité) que les bourses planteraient! Et pourtant! Pour moi, ce fut mon meilleur mois en 2016. J’ai plusieurs titres qui ont fortement augmentés, suivant les belles promesses de dépenses de Trump! L’important c’est d’être investi à long terme et de ne pas transiger frénétiquement. Rester à l’affût et profiter des corrections temporaires et non justifiées (ex.: Wells-Fargo).

    Ceci étant, je reviens sur ton commentaire plus haut que tu as répondu à Alain. Étant CPA, je peux te fournir des indications de base pour t’éviter des soucis avec l’impôt compte tenu que tu sembles ne pas être au courant des règles :

    « Pour ce qui est des frais d’investissements, j’incluais tout : les frais de transaction, les abonnements à des newsletter/forum , service comme level 2 si nécessaire, des conférences d’investissements et aussi les intérêts de la marge…qui ont servi à investir dans les comptes taxables. Je suis loin d’être expert mais je ne crois pas qu’il est nécessaire que la marge ne serve qu’à ça pour garder un paper trail intacte. »

    Non, il y a plusieurs inexactitudes! Les frais de transaction peuvent effectivement être inclus (achat / vente) : ils viennent monter le PBR (prix de base rajusté) de ton action lors de l’achat et viennent diminuer le PD (produit de disposition) lors de la vente. Toutefois, les abonnements à des lettres d’investissements ou à des forums ne sont pas déductibles SAUF si tu as une entreprise de placement (dans ce cas, ton revenu ne constitue plus des gains en capital imposable à 50% mais plutôt des revenus d’entreprise et donc imposable à 100%. Par contre, tu pourrais mettre ce genre de dépense dans ton rapport d’impôt). Même chose pour les frais de formation (conférence, livre, revues, etc.). Les intérêts sur la marge sont déductibles mais attention, il faut que ça serve à produire du revenu actif (autrement dit, de l’intérêt ou des dividendes). Dans ton cas, si tu ne vises que le gain en capital (via les micro-cap), tu ne pourrais pas rien déduire…

    La page de l’ARC explique bien la base de ce que je te dis ici : http://www.cra-arc.gc.ca/tx/ndvdls/tpcs/ncm-tx/rtrn/cmpltng/ddctns/lns206-236/221/menu-fra.html

    De plus, je te suggère fortement de faire comme Alain dit, c’est-à-dire de garder un audit trail clair. La meilleure façon d’éviter les problèmes est d’utiliser une marge de crédit dédiée à cela, ce qui est le plus facile pour éviter de te faire refuser des dépenses – et ça, je te le souhaite pas parce qu’après ils chargent des pénalités, des intérêts et même des intérêts sur les pénalités s’ils établissent que tu as volontairement tout fait pour que ça ne soit pas conforme à l’esprit de la loi. Mon petit grain de sel 🙂

    Sinon bravo encore! Toujours un plaisir de voir ta performance. Dans un commentaire plus haut tu demandais à un membre d’exposer sa stratégie de placement mais je t’avoue que je serais intéressé d’en apprendre plus sur la tienne. Ça semble donner des résultats très probants et je crois comprendre que d’autres comme Alain pourraient aussi en profiter. Il serait peut-être intéressant que tu fasses un article sur comment tu sélectionnes des titres, comment tu les évalues, les trouves et surtout comment tu vois leur potentiel. Ce serait intéressant et bénéfique à plusieurs je crois 😉

    1. Petes, quel excellent commentaire!

      Merci de partager ton expertise et clarifier plusieurs points sur lesquels il va falloir que je m’attarde. Jusqu’au mois dernier, je ne transigeais que dans des comptes enregistrés. Je vais me servir de tes commentaires pour dresser une liste de question à ma conjointe car elle est aussi CPA haha. De toute évidence, je ne l’ai pas consulté encore pour tout ça..!

      Concernant les investissements, ayant commencé en 2015, la réalité est que je suis encore très débutant et je ne me sens pas assez compétent pour structurer le tout sous forme d’article. En toute honnêteté, je me base beaucoup sur des gens beaucoup plus intelligents, dédiés et expérimentés que moi pour plusieurs de mes investissements. Si j’avais à me féliciter, je le ferais parce que je pense avoir trouver plusieurs sources crédibles d’information et avoir appris certains trucs en me lançant tout bonnement ou en hésitant pas à communiquer avec certaines personnes spontanément. Si j’avais à me critiquer, je dirais que je suis dépendant des autres pour fonder mes idées d’investissements. Ce n’est pas viable et je dois briser le pattern.

      Je sors tranquillement de ma zone de confort de diverses façon…Par exemple, la semaine passée, j’ai envoyé un courriel à un CEO d’une entreprise qui m’avait été référé par un autre investisseur pour lui poser une simple question. Il m’a répondu : Je t’appelle demain et on en discute. Wow….je ne connais presque pas l’entreprise et voilà que j’ai le CEO qui va m’appeler demain, je vais avoir l’air fou!

      Le matin, j’ai commencé à lire les documents SEDAR et la dernière lettre du CEO, j’ai demandé à l’investisseur qui m’avait introduit à l’entreprise quelles questions il aimerait poser au CEO, etc…et vers 13h j’ai reçu son appel. Ça s’est bien passé (rien d’extraordinaire), j’ai posé 2-3 questions, j’étais stressé mais je suis sorti de ma zone de confort et c’est ça l’important. Je me compare souvent et je sais qu’il me manque énormément de connaissances pour faire de moi un investisseur crédible…c’est peut-être même insouciant de gérer une bonne somme d’argent vu mon manque d’expérience…mais bon j’ai décidé de ne pas me mouiller les pieds mais bien de sauter à pied joint dans la piscine…Je m’attend à faire beaucoup d’erreurs mais j’espère en sortir grandi.

      Merci encore pour tes conseils (et les bons mots) que j’apprécie grandement en passant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *