BILAN MENSUEL : AOÛT 2016

BILAN MENSUEL : JUILLET 2016

Un autre mois de passé et déjà notre jeune garçon a franchi l’âge de 6 mois.  Il grandit très vite et commence même à ramper!

Nous avons eu quelques semaines de vacances et nous nous sommes promenés un peu.  Nous avons visité des amis qui habitent au Vermont et visité les grand-parents.  Nous avons eu beaucoup de plaisir et avons pris le temps de relaxer.

Sur le plan financier, rien de particulier à signaler.  Les investissements n’ont rien fait de majeur, les revenus étaient stables et les dépenses aussi.

Voyons voir où nous en sommes!

Revenus

Les revenus restent stables et se chiffrent à 9341$ pour le mois d’août.  Rien de particulier vraiment à signaler.  Bien que nous sommes chanceux d’avoir de bons salaires et quelques revenus d’appoints, je suis toujours à la recherche de façon d’augmenter nos revenus.  Que ce soit par l’immobilier, en créant de la propriété intellectuelle, en pelletant des entrées (pas vraiment), en appuyant ma copine pour son entreprise, etc.  Quant à la bourse, je ne considère pas ça comme un revenu car je ne retire jamais l’argent et les fluctuations vont vers le haut comme vers le bas.

Dépenses

Un autre mois avec de fortes dépenses car en effet, c’est plus de 6709$ qui se sont envolés de notre bas de laine.  C’est pas mal plus élevé que notre moyenne mais on inclut là-dedans un montant d’environ 500$ pour le paiement des taxes scolaires.  Un autre 2300$ pour l’hypothèque et quelques bonnes dépenses comme par exemple un changement de freins sur notre voiture.

Ceci nous laisse donc avec une économie de 9341$ – 6709$ = +2632$

Notre taux d’épargne d’août atteint donc 28,2%.  Encore une fois bien raisonnable mais sous la barre des 50% visés.  Il est certain que les mois où nous avons de grosses dépenses commes les taxes, réparations ou autres imprévus montrent un plus faible taux d’épargne mais c’est déjà très bien qu’il nous reste de l’épargne et que nous ne terminons pas le mois dans le négatif!  Ce n’est d’ailleurs pas encore arrivé (je vais toucher du bois).

Voici un résumé des plus grosses dépenses du mois :

  • Hypothèque                : 2316$
  • Carte de crédit           : 3402$ (changement de freins + réabonnement costco + imprimante + dépenses pour entreprise à Lady BarbeRiche)
  • Taxes scolaires          : 487$
  • Mariage (un autre!) :  200$
  • Cellulaires/internet   :   135$

 

dep-vs-epargne-jan-a-aout-2016

janvier à août 2016

Valeur nette : 225 585$ (+ 5 920$)

Notre valeur nette inclut tous nos investissements tels le REER/CELI/REEE, notre argent liquide, la valeur de de nos fonds de pension à cotisation déterminée ainsi que le capital remboursé sur notre immobilier.  Je n’inclut pas la plus-value pour l’instant car nous devrons payer une part en impôt vu qu’une partie de notre bloc est locative et aussi parce que c’est dur à évaluer mensuellement.

Je crois que ça rajouterais une somme importante à notre valeur nette mais ce ne sera qu’une belle surprise lorsqu’on vendra.  Comme nous habitons Montréal, nous avons reçu notre évaluation du rôle foncier cette semaine.  L’évaluation municipale a augmenté de plus de 60 000$ depuis le dernier rôle.  De plus, dans notre coin les immeubles/maisons se vendent bien au dessus de l’évaluation municipale…10-20-30-40% plus cher dans certains cas.  Bien entendu, on ne peut pas se fier à ça mais ça donne un aperçu.

 

  • CELI   + 4953$ (inclut cotisation de 5400$)
  • REER + 1256$
  • FOND DE PENSION + 1028$ (inclut cotisations)
  • ACTIONS EMPLOYEUR + 261$ (inclut cotisations)
  • CAPITAL IMMOBILIER + 1541$
  • ÉPARGNE JUILLET + 2632$
  • ARGENT COMPTANT – 3118$

networth-aout-2016

Le CELI affiche une légère perte pour le mois d’août mais sa valeur a augmenté suite à notre cotisation de 5400$.  Il me reste tout juste en bas de 3000$ de libre avant d’atteindre le plafond de cotisation du CELI mais encore pas mal de place dans celui à Lady BarbeRiche.  C’était juste plus simple pour moi de ne gérer qu’un seul compte.  Un 5500$ (11 000$ à deux) supplémentaire viendra s’ajouter en 2017 et je compte bien l’utiliser dans la mesure du possible.  Nos REER hors employeurs eux ont bien performé et nous avons aussi reçu la gigantesque somme de 22,84$ sous forme de dividendes.

 

Ceci conclut le mois d’août!

 

Questions, commentaires?  Comment s’est déroulé votre mois d’août?

9 commentaires

  1. BarbeRiche,
    Encore un solide mois! Mes félicitations!

    Dis-moi, j’ai une question. Je vois que plusieurs blogueurs calculent leur valeur nette. Je me demande souvent… mais à quoi ça sert?

    Moi par exemple, j’ai un bon 100,000-130,000$ d’équité dans ma propriété. J’ai aussi un fond de pension à prestations déterminées et lorsque je quitterais mon emploi, une part de ce fond ira directement à l’impôt et une part sera convertie en REER immobilisés. Mais je ne peux pas quantifier cette part car ils ne font le calcul qu’à l’heure du départ.

    Quoiqu’il en soit, l’équité de ma maison et l’argent de mon fonds de pension qui sera immobilisé restera de l’argent essentiellement inaccessible pour très longtemps, voir tjrs dans le cas de l’équité de ma maison.

    Alors, je ne suis pas trop sûr de savoir où ça me mène de calculer ma valeur nette…

    Je trouve davantage opérationnel de parler de revenus passifs. Ou dans ton cas de valeur du capital duquel tu tireras des revenus?

    Je me trompe? Le calcul de la valeur nette a-t-il une autre utilité?

    Ensuite 9341$, ce sont des revenus nets?? Vous m’impressionnez chaque fois!

    Et finalement, je ne me rappelle plus si je t’ai posé la question ou pas, mais comment comptes-tu convertir ton capital en revenus à la retraite?

    1. Salut Alain!

      Non, tu ne te trompes pas. La valeur nette n’a pas vraiment d’utilité autre que de me servir de motivation. La réalité est que mon plan n’est pas encore concret alors je ne sais pas si je vivrai de dividendes, de gains en capital en faisant des retraits de mon portfolio, de l’immobilier, d’un sideline quelconque…Par exemple, aujourd’hui j’ai passé la journée à me promener dans un secteur pour chercher des blocs (8-24+ portes) avec un jeune investisseur immobilier qui possède déjà 16 portes à qui j’ai proposé de m’associer. Peut-être vais-je tirer des revenus de ce type de projet…ou un autre…je ne saurais dire pour l’instant.

      C’est vrai que beaucoup de blogueurs calculent leurs valeurs nettes et bien souvent ces blogueurs (américains entre autres) ont encore une femme qui travaille et/ou puisent de bons/excellents revenus de leurs blogs…alors effectivement le calcul de la valeur nette est pas mal inutile autre que de créer le «wow factor» j’imagine.

      Pour ce qui est des revenus, le calcul n’est pas parfait. C’est tout ce qui rentre dans notre compte à chaque mois. Nos paies sont nets mais nos loyers ou des paiements de clients pour l’entreprise ne sont pas encore imposés. Je me suis dit que l’important était notre taux d’épargne et lorsque nous aurons à payer des impôts sur la partie des revenus qui sont bruts…je vais l’inclure dans nos dépenses et ça viendra réduire notre taux d’épargne. Je pourrais ne pas inclure les revenus bruts…mais en même temps j’inclus aussi dans les dépenses ceux reliées à mon bloc ou à l’entreprise de travailleur autonome…bon bref, ça ramène un peu au point que tous ces calculs sont subjectifs mais donnent tout de même un bon aperçu.

      Je commence à me dire qu’un bilan mensuel n’est peut-être pas nécessaire. Peut-être vais-je revoir certains calculs ou les métriques sur lesquels je vais mesurer «notre performance»…à suivre!

      1. Wow! 8 à 24 là tu parles!!!

        Pour la valeur nette, ok je comprends. Je m’imaginais que c’était pour cette raison, car lorsqu’on ne peut quantifier en terme de revenus, il faut quantifier en terme d’autre chose pour constater la progression.

        Pour les bilans mensuels. Je pense que c’est une bonne chose de le suivre. J’essaie de le faire moi-même ce mois-ci, mais j’avoue avoir quelques difficultés (je ne suis pas comptable et n’ai aucun intérêt pour la comptabilité).

        Mon problème est que j’ai des revenus de dividende non-imposés mais éventuellement imposables (REER) à même mon portefeuille. Dois-je les inclure? Ils sont réinvestis…, des revenus de blog encore non imposés mais qui le seront à la fin de l’année. J’imagine que le plus simple serait de travailler avec mes revenus bruts au lieu de net et l’impôt sur mes dividendes en REER je le mettrai quand je le paierai dans X années à la retraite et celle sur les revenus de blog je les mettrai en avril….

        Quant à établir la valeur nette… normalement en immobilier on soustrait 50% de la valeur d’un REER, une voiture ça ne vaut à peu près rien vu que ça se déprécie. Des actions… on leur donne 60-80% de valeur parce que ça fluctue trop par cycle… Une maison unifamiliale, on donne généralement la valeur au rôle pour rendre les choses simples. mais ça c’est la méthode prudente afin de savoir si on peut saisir des actifs suffisant auprès de l’emprunteur éventuel en cas de défaut. Il y a mille façon de calculer une valeur nette…

        Voilà pourquoi je préfère calculer le cash flow.

        Mon budget de ce mois-ci sera probablement dans le rouge en plus… mois désastreux… plein de dépenses imprévues, retour au travail avec trop de parking au centre ville et de resto… ah la la quelle indiscipline!

        Quant aux américains et leurs revenus en ligne… ne m’en parles pas. Je me mords les doigts chaque jour de ne pas être meilleur en anglais. Mon blog QuitYourDayjob101.com (version anglaise de faiscommelesriches.com) me rapporte trois fois plus que mon blog franco alors que je n’écris plus rien dessus depuis près de deux ans… et connais-tu des sites franco qui payent aussi bien les articles que dailytradealert ou seekingalpha?

        1. Je pense que c’est une bonne idée d’y aller avec les revenus bruts. Après tout, on ne sait pas non plus combien on paiera d’impôt dépendamment de nos autres revenus ou si les lois fiscales changent ou si on s’incorporent, etc etc. Il y a tellement d’impondérables donc je pense que ça ne vaut pas la peine de s’acharner à vouloir calculer trop précisément. On aurait beau calculer à la cenne près, peut-être que l’inflation montera en flèche et viendra chambouler tous nos calculs.

          Désolé, je ne connais pas de site français pour articles payants. C’est vrai que les paiements semblent intéressants sur seekingalpha (je viens d’aller voir).

          Concernant les blocs que je parlais, je ne sais pas à quel point on passerait au financement. Peut-être peux-tu m’éclairer un peu?

          Nous avons spotté un immeuble hier, un contact nous a dit que le propriétaire voulait vendre (pas sur le marché). Sans donner trop de détails c’est un 24-30 portes dans le coin de 1,6M$-1,8M$. Les ratios CCD etc sont respectés amplement. Nous avons vu les vrais chiffres de comparables vendus dans le même secteur et avons une idée du prix auquel ça pourrait partir. Nous avons aussi inclus les chiffres de la schl (le 5% de frais de gestion + 800$/portes entretien rénovation…est-ce bien ça?) et ça passerait.

          Le plan serait de mettre 15% en prenant la schl ce qui nous donnerait un taux préférentiel mais il nous faudrait négocier une balance de vente avec le propriétaire. Exemple, nous avons 150k, on négocie une balance de vente de 100k repayable sur 5 ans.

          Maintenant, est-ce que nous sommes crédibles? Quels facteurs le prêteur va-t-il regarder en général? Mon impression est qu’ils vont vouloir prendre des garanties supplémentaires sur d’autres de nos actifs…qu’en penses-tu?

          1. Humm,
            Ça te prend 15% de mise de fonds et 25% du prêt en valeur nette minimum 100,000$, le plus élevé en fait entre 100k et 25% du prêt. C’est sûr que pour un immeuble aussi gros, ça prend de l’expérience.. (généralement 5 ans) et une bonne valeur nette, mais tout est défendable. Ça prend des liquidités restantes (ou marge de credit vide) pour le fond de roulement initial…

            On s’entend que 30 portes c’est une belle business… ça prend de l’expérience pour vrai pour gérer tout ça, savoir se préparer pour l’entretien inévitable, gérer le roulement des locataires tous les ans, les plaintes, la proprete des espaces communs, le déneigement etc… ton ami a déjà 16 portes, c’est pas si mal comme expérience non? Il va falloir que le rpv global de son parc soit au moins à 80% par contre voir même à 75% pour faire sérieux sinon ça risque de bloquer. (Rpv global égal dette globale sur valeur globale de son portefeuille) et le ccd global de son parc de 16 portes doit être positif pour démontrer la bonne gestion.

            Pour les calculs de rentabilité il faut utiliser un cap rate (tga) et c’est sûr que le tga devra être au minimum en haut de 5,5% et plus. À montréal un taux d’innocupation de 3-4% est à envisager dans le calcul mais ça dépend du secteur et des particularités de l’immeuble, de la typologie des appartements et des services inclus (pas d’entrée laveuse sécheuse égal souvent moins attrayant). Le portail d’information sur l’habitation de la schl peut te fournir de l’info gratuite sur les loyers moyens et taux de vacance par secteur.

            Prend 5% du brut pour les frais de gestion, 500$ par porte pour entretien reparation dans le bois/brique, 300$ par porte pour les salaires et 100$ par logement pour les reserves si c’est loué avec poele frigidaire. Utilises le cout reel pour taxes, assurance (min 250$ par porte) et energie. Fais ta propre soumission pour assurance. Ce sont les coûts 2015. De petites mise à jour peuvent avoir été faites. Ton prêteur devrait le savoir. 750$ par porte c’est pour les immeubles à structure en béton. Là tu tombes dans un autre monde. Généralement plus de 5 étages. Tu tombes sous la loi 122 (bonne chance…).

            J’espère qu’il n’y a pas de locaux commerciaux, d’antennes de télécom, panneaux publicitaires ou ascenceurs? Ça rend les choses complexes. Un tga commercial doit être utilisé pour la partie commerciale (généralement 8-10%) et le financement de cette partie est limité au niveau du rpv à 75% je pense et ça doit faire moins de 20% de la superficie. En plus faut étudier les baux commerciaux ce qui rend les choses complexes et les taux d’innocupation commerciaux sont souvent élevés dans le calcul.

            Si les logements ont leurs propres panneaux électriques n’assume pas qu’il n’y a pas de dépense d’énergie. Qui chauffe et éclaire les espaces communs? Il y a tjrs une facture d’énergie. D’ailleurs quand c est vacant qui paye le chauffage? Le proprio bien sûr.

            Y a-t-il une buanderie? Si oui il faut payer l’électricité pour alimenter les machines…. tjrs une depense d energie! Compte les compteurs d’hydro prend les numeros en note et contacte hydro.

            Demande à voir le contrat de buanderie coinmatic aussi. Habituellement les revenus de buanderie couvrent les frais de buanderie. C’est plus un service obligatoire pour les immeubles sans entrée laveuse sécheuse qu’une source de revenus.

            Il y a des parkings loués? Demande les contrats. Les revenus non déclarés ne peuvent pas entrer dans le calcul et sont d’ailleurs en infraction avec les lois fiscales.

            Il va falloir que tu envisages des frais de 150$ par porte pour étude du dossier auprès de la schl (non remboursables) plus les frais du prêteur. Tu vas devoir aussi débourser pour l’étude environnementale de phase 1 (environ 1500$ de mémoire) et pour toute évaluation ou expertise demandées par le prêteur. Essaie de voir si le vendeur a une étude environnementale de phase 1 et de quand elle date. Si pas trop vieille tu pourrais potentiellement l’utiliser mais le risque environnemental peut coûter cher alors à toi de voir si tu préfères mandater tes propres experts. Disons que c’est généralement plus prudent. Envisage aussi les frais pour set up une corporation. Vaut mieux a mon sens mettre un tel immeuble dans une cie. Mais encore la je te suggere d aller chercher conseil aupres d experts.

            Je ne pense pas que la schl trippe trop trop balance de vente. Ça fait… j’ai pas le profil pour l’achat… Ça joue sur le risque et la rentabilité. Es-tu capable d’avoir ton Ccd > 1,3 même avec la balance de vente? As tu ton 15% de mise de fond sur le prix d’achat même sans la balance de vente? Ça joue sur le risque et la décision.

            Ensuite avant de te présenter avec un dossier (ça coûte cher 150$ la porte schl plus les frais du prêteur), essaie de bien évaluer l’état de l’immeuble. Des travaux pourraient être requis et si t’as pas les reins assez solides, tu vas perdre tes 150$ par porte pour rien… et demande à visiter TOUS les logements et à voir tous les documents originaux incluant les déclarations d’opération à l’impôt ( ou états financiers vérifiés) d’au moins les 3 dernières années dans ton offre. Tu vas avoir une meilleure idée de la rentabilité réelle et de l’entretien réel mis pas le vendeur.

            Bien des vendeurs font du « home staging » d’appartement avec des affaires cheap (toilette à 100$, plancher flottant a 99 cents etc…) mais négligent les choses importantes (et coûteuses) tels que le système de chauffage central, les ouvetures, le toit, la structure… de quand datent ces éléments. Y a til eu des inspections récentes, des contrats d’entretien.

            On parle d’une transaction au dela du million et de business. Fais sortir les papiers et preuves dans ta due diligence et enfuis toi si on te résiste ou si tu constates des incoherences majeures… la mauvaise foi c’est jamais bon… il y a generalement anguille.sous roche et vaut mieux pas attendre de la trouver apres être devenu proprio.

            En tant que garantie c’est simple, tu cautionnes à 100% si tu achetes en ton nom et si tu mets l’immeuble dans une cie, tous les actionnaires de la cie donnent une garantie personnelle à hauteur de 2% par pourcentage supérieur à 60% rpv donc pour un pret a 85%, ta caution personnelle est de 50% du prêt et ta mise de fonds bien sûr et si tu crée une fiducie pour acheter l’immeuble, a caution est demandée à 100% du prêt.

            En gros, c’est all in avec ce genre de transaction! Plante toi et ils prennent tout ce qui est saisisable pour combler tout deficit a la vente (incluant les frais pour gerer la saisie et la vente). Seuls les actifs saisissables entrent dans le calcul de la valeur nette en passant donc créer une fiducie ou une cie pour te mettre à l’abri du prêteur oublie ça. Dans tous les cas ils vont demander ta garantie personnelle.

            Fais tes devoirs! Ça peut être très payant mais les coûts sont élevés quant on a des rénos à faire. Il faut les anticiper et faire réduire le prix parce qu’avec un immeuble comme ça, t’achètes pas le fond de « prévoyance »… et les dépenses viennent vite.

            Tu ne refais pas toi même la brique, le toit ou les fenêtres sur un tel immeuble. Un 24 logements, compte facilement 100,000$ en fenêtres… la brique 40$ du pied carré facile et yen a du pied carré!! Encore dans les six chiffres rénover ça.. s’il y a des ventres de boeuf il est à envisager que leur correction sera exigée. Si certains appart son inhabitables ou insalubres, des rénos seront exigées.

            Si des appartements ne sont pas reconnus au rôe foncier on n’utilise pas les revenus dans le calcul de rentabilité.

            Pour ton offre, vu que t as pas d’agent moi il me semble que j irais me faire conseiller par un notaire specialise dans ce genre de transaction pour m aider a monter une offre qui pense a tout.. c est complexe et te planter la dedans te met a risque de poursuites judiciaires. Faut pas niaiser avec ca ca coute la peau des fesses.

            Quand je dis que l immobilier est risque je ne blague pas. Il y a des pieges partout… faut vraiment savoir ce qu on fait.

          2. Wow! Tellement d’information dans ta réponse, encore une fois je suis impressionné.

            Je suis conscient de mon manque d’expérience et je pense que ça serait imprudent, voir complètement fou, de se lancer dans un projet de cette taille. On risque d’y aller avec plus petit, aussi pour tester si le partenariat est viable. Au moins j’en apprend beaucoup grâce à toi et je suis aller chez le notaire aujourd’hui pour notre testament et il m’a donné beaucoup d’info (il fait pas mal d’immobilier).

            Un autre scénario qu’on envisage (peut-être plus réaliste) serait de racheter le parc immobilier (100 portes +) progressivement de quelqu’un qu’on connait. On aimerait profiter de son mentorat et lui offrir une porte de sortie vers la retraite, si tel est son désir. On l’a contacté et devrait le rencontrer bientôt.

            Merci beaucoup Alain, vraiment, pour prendre le temps de partager tes connaissances. Vraiment apprécié. Je vais me référer à ton commentaire qui mériterait d’être un article..!!!

  2. Avoir un mentor est une bonne chose. Commence par contre par évaluer sa gestion. Quel type de gestionnaire d immeuble est-il? Maintient-il les immeubles (fais ses rénos selon un calendrier raisonnable) ou les siphonne-t-il (les laisser tomber en désuétude, les patcher pour sortir les revenus sans dépenser)? Quel genre de locataire a-t-il? Sa gestion ressemble t elle à une agence de collection ou a t-il des locataires qui paient rubis sur l’ongle et qui font attention aux logements?

    Y a-t-il possibilité de hausser les revenus rapidement? Opportunités non exploitées (louer des places de parking, garage, espaces de rangement, transférer la charge d’électricité aux locataires etc…), loyers sous le marché et plusieurs pensent quitter etc…

    Assure-toi qu’il a un style de gestion qui te ressemble et des immeubles bien entretenus. Et aussi, c’est pas parce qu’il te mentore qu’il faut que tu paies plus cher que la valeur économique de l’immeuble. Apprends à faire tes calculs.

    Apprends à utiliser le portail d’information sur l’habitation. Tu as une foule de renseignements utiles sur le marché quartier par quartier à Montréal et alentours.

    Tu es quand même chanceux d’avoir ce genre de gens autour de toi. Moi je suis entouré de salariés qui achètent des cpg.. s’ils épargnent lol

    By the way, mon nouveau site de niche vient d’enregistrer sa deuxième vente. La première m’a rapporté près de 20$ en commission le mois dernier. Il va falloir que je ponde plus d’article. La niche semble prometteuse.

    1. Merci, je prend note de tes conseils! J’ai effectivement fouillé pas mal sur le site de la schl, beaucoup d’information pour qui veut bien prendre le temps de chercher. Entre autre Le taux de vacances par secteur et le prix moyen des loyers du secteur par nombre de pièce pour faire mes calculs de rentabilité. Je me suis aussi bâti un fichier excel avec les différents ratios (CCD, rendement sur capital de départ avec/sans capital remboursé, MRB,MRN, la prime schl selon mise de fonds, taxes de bienvenue, encaisse nette, différents scénarios de dépenses d’exploitation, etc). Ça s’en vient pas pire et pas mal plus rapide pour analyser un immeuble!

      Je n’ai pas tant de gens entrepreneurs dans mon entourage immédiat. Par contre, maintenant je n’hésite pas à contacter des gens, que ce soit par internet ou dans mon entourage plus éloigné pour demander conseil ou proposer des partenariats ou tout simplement en apprendre un peu plus. Pour l’instant ça m’a bien servi. Encore beaucoup de chemin à faire par contre.

      J’ai lu ton article …impressionnant! Ton travail porte fruit. Je devrais arrêter de te poser des questions pour te laisser plus de temps pour écrire lol

      1. Je vois que tu es vraiment sérieux dans ta démarche! Impressionnant!

        En passant le mrn c’est pas vraiment utilisé dans l’industrie à ma.connaissance (sauf par quelques agents d’immeubles). Les évaluateurs agréés utilisent le TGA ou MRB pour les petites structures. Apprends à utiliser et comprendre le taux de cap, cap rate ou TGA (3 noms qu’on lui donne).

        J’avais préparé un article sur le sujet (il traine en brouillon sur mon site) et je voulais faire un calculateur… si je trouve le temps, je le publierai mais je ne promets rien.

        J’ai bien hâte de suivre tes progrès ici.

        Quant au site de la schl fais bien attention à prendre (marché locatif primaire) dans le menu de gauche, pas marché du neuf. Et quand tu cliques sur marché locatif primaire, un tableau se déroule mais sous le tableau il.y a un lien vers « rapport.complet ». Prends ça c’est bien plus précis. Avec Montréal tu peux zoomer jusqu’à aller par petit bloc de quelques rues. Fais attention à la qualité des données (classée a,b,c,d) a étant fiable et d étant évidemment peu fiable et regarde les données sur « l’univers ». Ça te donne le nombre d’appartement de chaque typologie dans un quartier donné. Plus il y en a, plus tes chances d’avoir des données probantes et significatives sont élevées.

        Quant à mon site de niche, oui ça semble fonctionner mais bâtir un site d’affilié prend du temps. Je suis affilié d’Amazon et ça prend un temps fou mettre les photos des items et liens et surtout, ça prend un ordi. Moi je gère tous mes sites avec mon cell pendant que je suis dans le transport en commun ou relax dans mon lit… Alors cette partie là ne me plaît pas. Et bcp d’items sur Amazon deviennent rapidement backorder alors il faut constamment checker si ses liens marchent encore et rebâtir de nouveaux liens… c’est moins passifs que des sites d’information avec des annonces publicitaires disons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *