Comment j’ai remboursé 10 000$ de dettes en 2 mois

money-1248598_1920

Au québec, l’âge minimal pour l’obtention d’une carte de crédit est de 18 ans.  J’ai moi-même commandé ma première carte à cet âge alors que je n’avais pas beaucoup de revenus et que je travaillais de façon sporadique.  J’étais aussi à des lunes de comprendre le concept d’indépendance financière et je trouvais normal de dépenser toute ma paie semaine après semaine.  Vous voyez où je veux en venir n’est-ce pas?

J’ai aussi fait l’achat de mon premier véhicule vers l’âge de 19 ans, une Chrysler Intrepid 1997 que j’avais trouvé dans le journal et acheté sans faire inspecter pour la somme de 3000$.  Bien entendu, j’avais judicieusement choisi de la payer en partie avec ma carte de crédit!  J’ai évidemment dû faire quelques réparations au fil du temps qui se sont aussi ajoutées à la dette et reçu quelques contraventions diverses que j’ai dû payer en double car je n’avais pas les sous pour les payer dans les délais.  Déjà, mon solde était élevé mais cela ne m’empêchait pas de continuer à m’endetter.  Je me rappelle avoir dépenser des 200$-300$ pour des sorties en ville en faisant des avances de fonds sur ma carte de crédit!!!

Petit revenu et grosses dépenses ne font pas bon ménage

Tel que mentionné plus haut, je n’avais pas d’emploi stable et travaillais pour un salaire modique.  J’ai fait de l’entretien ménager, travailler comme commis dans une quincaillerie, plongeur dans un restaurant, vendu des souliers, aide-serveur et j’en passe..!  Vous vous douterez que mes chèques de paie n’étaient pas suffisants pour soutenir le mode de vie d’un jeune adulte qui n’a pas conscience de la valeur de l’argent.

Résultat : j’avais réussi à cumuler plus de 10 000$ de dettes à travers carte de crédit, prêt personnel et contraventions avant l’âge de 22 ans.  Tout un exploit…J’ai commencé à réaliser l’importance de mes dettes lorsque je me suis mis à calculer le temps que ça me prendrait pour tout rembourser.  Avec un taux horaire d’environ 10$ de l’heure, en travaillant à temps plein 40 heures par semaine, j’allais recevoir environ 1600$ brut par mois…environ 1300-1400$ dans mes poches après les impôts.  Bien sûr, j’étais amplement capable de tout dépenser cet argent mais disons pour la cause que j’allais réussir à économiser 400$ à tous les mois…cela m’aurait pris plus de 2 ans pour tout rembourser!  Une éternité…

Comment s’en sortir?

J’avais deux choix : augmenté mes revenus ou réduire mes dépenses drastiquement et rester assidu le temps de tout rembourser.  Par l’entremise d’un ami, j’ai entendu parler d’un emploi payant mais qui se trouvait dans l’ouest canadien, en Alberta plus précisément.  Pour faire une histoire courte, j’ai donc pris l’autobus pour un trajet de 56 heures si ma mémoire est bonne pour aller rejoindre mon ami sans savoir à quoi m’attendre.  L’emploi était dans une compagnie de prospection de sol.  En gros, on travaillait dehors à installer des sondes et rouler/dérouler des câbles.  De longues heures, des conditions difficiles car la saison forte était durant l’hiver, un travail très physique…croyez-moi..!  Beaucoup de marche…environ 5-15km par jour, dans la neige, les grands froids, avec beaucoup de poids sur les épaules (câbles de 30-40 livres, sac à dos, batterie, etc).  Parfois en montagne, d’autres fois dans les champs de la saskatchewan avec les grands vents.  J’ai déjà travaillé à -45 degrés celsius avec le facteur vent!!!!

polar-bear-1509103_1280

Voilà comment je me sentais!

Je gagnais 15,50$ de l’heure ce qui est bas comparé à d’autres emplois du secteur mais l’avantage c’est que c’était un emploi assez facile à obtenir qui ne nécessitait pas d’expérience.  Nous travaillions 13 heures par jour, 7 jours par semaine…mes paies étaient de 91 heures par semaine!!!  En alberta, on tombe à temps et demi après 44 heures et il n’y a pas de temps double.  Je recevais donc 44 heures à temps régulier (15,50$) + 47 heures à temps et demi (23,25$)….pour un total de 1775$ à chaque semaine!  Après impôt, je recevais environ 4800$ par mois.  De plus, toutes les dépenses étaient payées.  Nous vivions dans les motels et le transport se faisait dans les camions de la compagnie.  Nous pouvions les emprunter le soir pour aller manger, faire l’épicerie, etc.  Nous recevions aussi une allocation de 40$ en argent comptant à tous les matins.  Tous mes collègues dépensaient l’allocation au complet et même plus en se payant du restaurant pour le lunch ainsi que tous les soirs pour le souper.  De mon côté, j’ai décidé d’essayer d’épargner le plus possible de l’allocation en me faisant des lunchs et soupers.  Je me suis donc acheté une glacière que je remplissais de glace tous les matins et soirs pour y laisser ma nourriture.  Je me faisais des rôties ou banane/muffin le matin, des sandwichs avec légumes et barres tendres pour le lunch et le soir, je variais entre poulet entier + baguette et salade de choux/patate ainsi que des cannes de soupe et même des pâtes (j’avais un petit rond électrique et un chaudron).  Pour vous montrer à quel point j’étais motivé à épargner…j’ai déjà fait des pâtes dans une cafetière et fait chauffer de la pizza avec de l’aluminium et un fer à repasser!

Somme toute, j’arrivais à épargner environ 800$ sur le 1200$ d’allocation.  Comme toutes les dépenses étaient payées, je réussissais donc à épargner environ 5500-5600$ par mois!  Je suis parti en novembre, j’ai travaillé 60 jours de suite suivi de 4 jours de congé.  Ensuite un autre 60 jours de suite et la saison était terminée.  J’avais donc réussi à épargner plus de 20 000$ en 4 mois et j’ai ainsi pu rembourser toutes mes dettes d’un seul coup.  Quel soulagement!

J’ai réussi à trouver des vidéos sur youtube qui vous donneront une meilleure idée de ce que je faisais..!

Tentant n’est-ce pas?  😛

Est-ce que je le referais aujourd’hui?  Non, pour plusieurs raisons.  J’ai maintenant un bien meilleur salaire et de bonnes conditions d’emploi.  J’ai aussi ma petite famille et je ne supporterais pas d’être loin d’eux pendant plusieurs mois.  Certains de mes collègues étaient pères de famille et je crois qu’ils trouvaient ça difficile mais bien souvent c’était par faute de choix…perte d’emploi, dette, manque d’opportunité (beaucoup de collègues venaient des provinces maritimes).

Est-ce que BarbeRiche le recommande?

Je ne recommanderais pas de quitter un bon emploi pour le faire, non plus de quitter les études et en faire votre emploi de prédilection.  Par contre, si comme moi vous avez fait de mauvais choix et accumuler beaucoup de dettes, alors là oui, je le recommande fortement.  Cela permet de ne pas hypothéquer une longue période de votre vie à rembourser des dettes petit à petit…pour ce qui peut sembler être une éternité.  Personnellement, je me motivais en disant que j’allais pouvoir tout rembourser d’un seul coup et même sortir de là avec plus de 10 000$ dans mon compte de banque.  De plus,  ça me mettait en grande forme car nous marchions beaucoup et transportions de l’équipement à longueur de journée.  Faire 20 000$ net en 4 mois et revenir avec des cuisses de béton et de bonnes épaules, pourquoi pas.  Cependant, sachez que je me levais à 6h00 tous les jours et que je revenais au motel vers 19h00 le soir.  Commencer à travailler avant le lever du soleil et revenir après son coucher…à -30-35 degrés en moyenne…loin de ses amis et de sa famille…ça peut être dur sur le moral!  J’en garde tout de même un bon souvenir et je ne regrette pas du tout, bien au contraire.  Ça m’a permis de repartir du bon pied.

 

Avez-vous déjà cumulé de grosses dettes?  Qu’avez-vous fait pour vous en sortir?

5 commentaires

  1. Salut BarbeRiche,

    Super motivant comme histoire!

    Bravo d’avoir trouvé la motivation de faire ce genre de boulot si difficile et même d’être retourner par la suite!

    C’est un bon travail d’étudiant comme tu dis ou pour accumuler de l’argent rapidement, mais pas un plan de carrière !

    A+

    1. Je partage la même opinion que toi MoustacheMollePSRQC. Personnellement, ce genre d’emploi n’était qu’une opportunité à saisir mais pas un plan de carrière qui m’intéressait.

      Selon moi, c’est parfait pour quelqu’un qui a cumulé de la dette mais aussi pour quelqu’un qui veut voyager ou qui cherche a ramasser une somme d’argent rapidement. C’est l’idéal si on a pas d’attache et rien qui nous retient.

  2. BarbeRiche,
    Superbe article. Ça a du être une belle expérience tout de même. C’est sûr que tu vas t’en rappeler toute ta vie.
    Tu as quand même réalisé jeune que les dettes, ça s’accumule vite. Tu as mis le pied sur le frein, t’as embrayé avec la pédale à gaz dans le tapis et voilà ce que ça donne! Chapeau!!! Tu as de quoi être fier!

    On dirait que le jour où le déclic se fait, on ne peut plus retourner en arrière et tout à coup, on est pressé de faire changer les choses. Avoir des dettes, c’est vraiment avoir des chaînes, des entraves vers notre liberté financière.

    Je vais référencer cet article sur mon site.

    Bonne soirée!

    1. Absolument Alain! J’ai détesté être endetté…je m’y étais en quelque sorte acclimaté mais lorsque je suis sorti des dettes, hors de question d’y retourner. Le sentiment de devoir hypothéquer ma ressource la plus précieuse -mon temps- pour rembourser quelqu’un…pendant longtemps…

      Mais pour certaines personnes, c’est plus fort qu’eux. J’ai une connaissance qui a mis près de 3 ans à rembourser toutes ses dettes (25 000$) avec une excellente assiduité en remboursant 500-1000$/mois. J’étais fier d’elle et super excité qu’elle puisse enfin s’en sortir et commencer à épargner, etc……..J’ai eu une pas pire suprise lorsque cette même personne s’est achetée une voiture neuve…à crédit (!!!)…la même semaine après son dernier paiement de dette…! Retourner aux paiements mensuels tout juste après en être sorti…j’étais abasourdi…peut-être que certains trouveront que j’exagère mais j’étais à une certaine limite un peu triste pour cette personne.

      Merci pour le référencement, ça me fait bien plaisir. J’apprécie beaucoup venant de toi car même si on se connait pas, je suis impressionné par ton éthique de travail, tes connaissances et les valeurs que tu partages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *