BILAN MENSUEL : JUILLET 2016

BILAN MENSUEL : JUILLET 2016

Le mois de juillet a été un peu plus tranquille au niveau revenu.  Si on ajoute à cela des dépenses un peu plus élevées que la normale, on se retrouve avec un taux d’épargne grandement réduit.

Les investissements quant à eux ont bien performé pour un deuxième mois d’affilé.  J’ai eu mon baptême d’investisseur au début 2015 et disons que l’année a été longue mais remplie d’apprentissage.   Un portfolio en déclin de 25% a su mettre ma confiance à l’épreuve mais je suis aujourd’hui très heureux d’avoir persévéré et aussi de voir mon portfolio dans le positif.

Après avoir connu notre plus grosse augmentation de valeur nette en juin, nous terminons juillet avec le plus faible taux d’épargne jusqu’à maintenant.  Où se situe notre portfolio?  Est-ce que la valeur nette est toujours en croissance?

Aux chiffres!

Revenus

Tel que prévu, les revenus ont grandement diminué dans le mois de juillet et se chiffrent à 8142$.  Les prestations parentales sont à la baisse et les heures supplémentaires aussi.  Mis à part les prestations pour enfants, aucune autre rentrée d’argent n’est venue s’ajouter à nos revenus d’emploi.  Ce rythme un peu plus normal devrait continuer pour le restant de l’année 2016 à moins qu’un changement majeur survienne.  Il est facile d’avoir un taux d’épargne élevé lorsque les revenus arrivent de toute part.  Si par contre les revenus sont à la baisse, on doit redoubler d’ardeur et optimiser nos dépenses afin de pouvoir continuer à épargner dans la mesure du possible.

Dépenses

À l’inverse du dernier mois, les dépenses furent assez éleveés en juillet.  C’est plus de 6723$ qui a quitté notre compte de banque.  Ce montant élevé s’explique par quelques dépenses inhabituelles.  Entre autre, nous avons engagé un entrepreuneur pour la réparation de notre escalier en fer forgé qui commencait à être très rouillé.  La bonne nouvelle est que nous sommes très satisfait du travail et du prix payé et c’est aussi plus agréable pour nos locataires de ne pas devoir utiliser un escalier qui tombe en ruine.  Nous avons aussi assisté à un mariage et donc offert un cadeau en argent.  Je ne suis pas très friand de tout ce qui est cérémonie, mariage et tout ce qui s’apparente à devoir s’habiller chic et dépenser de l’argent…mais nous avons passé une très belle soirée et les verres de champagne ont même réussi à me faire danser!

Ceci nous laisse donc avec une économie de 8142$ – 6723$ = +1419$

Notre taux d’épargne de juillet atteint donc 17,4%.  Tout même très raisonnable compte tenu des dépenses inhabituelles.  Voici un résumé des plus grosses dépenses du mois :

  • Hypothèque                : 2316$
  • Carte de crédit           : 2045$
  • Rénovations               : 1260$
  • Remb. prêt étudiant   :  250$ (paiement final)
  • Mariage                     :  200$
  • Cellulaires/internet   :   139$

dep vs eparnge - jan a juillet 2016

janvier à juillet 2016

Valeur nette : 219 665$ (+ 13 162$)

Malgré notre faible taux d’épargne, la valeur nette a quand même augmenté de façon drastique.  Cela s’explique par une bonne performance de nos différents comptes d’investissement.  Voici un résumé :

  • CELI   + 4944$
  • REER + 1710$
  • FOND DE PENSION + 2762$ (inclut cotisations)
  • ACTIONS EMPLOYEUR + 709$ (inclut cotisations)
  • CAPITAL IMMOBILIER + 1538$
  • ÉPARGNE JUILLET + 1419$

Encore un autre mois avec un rendement substantiel au niveau de notre compte CELI.  Un autre titre que je détiens (CZO.V) a monté en flèche durant septembre.  À un certain point, le titre affichait une valeur de 2,40$ (+105%) et a tout de même terminé à 2,07$ avec un rendement non réalisé exceptionnel de +76%.  Je m’attend à ce que le titre se consolide dans les prochains mois car il y a des bons de souscription qui deviennent libre d’être échangés dans 3 mois au prix de 1,50$.  Cela risque de créer une pression à la baisse si certains investisseurs veulent sécuriser les profits.  Ne vous fiez surtout pas aveuglément aux titres dont je fais mention.  Ce sont des actions extrêmement volatiles et qui pourraient perdre 50% en quelques jours et même tomber à 0$.

J’ai décidé d’inclure une nouvelle section dans le bilan mensuel : La répartition des actifs.  Je ne suis pas maniaque avec ça et je ne m’en sers pas vraiment pour l’instant mais c’est tout de même utile pour se faire une idée d’où est investi notre argent.

repartition actifs

Somme toute, je crois que nous sommes assez bien balancés.  Investissement immobilier, entreprise à très faible capitalisation jusqu’à très grande capitalisation.  La plus grande concentration dans les actions canadiennes s’explique par deux raisons ;  L’investissement dans les microcaps à l’intérieur de nos CELI est presque exclusivement dans des actions canadiennes et je cotise aussi au régime d’achat d’action de mon entreprise.  Le graphique indique que je n’ai presque rien d’investi dans des titres à revenus fixes mais je reçois tout de même des dividendes de nos fonds négociés en bourse.  Par exemple, nous avons reçu 155$ en juin de ces fonds.

Cela conclut le bilan du mois de juillet 2016.  Nous sommes vraiment sur une lancée cette année mais je ne m’attend pas à ce que ça continue comme ça indéfiniment.  Le marché boursier, peut-être même immobilier, viendra nous frapper de plein fouet, tôt ou tard.  C’est hors de notre contrôle.  Ce qu’on peut contrôler par contre c’est les efforts que nous mettons pour diversifier nos sources de revenus, contrôler nos dépenses et surtout…profiter du bon temps entre amis et famille!

Questions, commentaires?  Comment s’est déroulé votre mois de juillet?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *