BILAN MENSUEL : MARS 2016

bilan mensuel

Ah!  Vivement le mois de mars.  On peut voir la fin de l’hiver approcher et céder place au printemps.  C’est aussi le moment tant attendu pour les valeureux épargnants qui ont décidé de garnir leur REER avant le 1er mars!

Pour la famille BarbeRiche, c’était noël au mois de mars.  Nous venions tout juste de recevoir le plus beau cadeau de notre vie sous la forme d’un jeune garçon bien en santé!  Lady BarbeRiche se porte très bien suite à l’accouchement et le jeune matelot aussi au plus grand bonheur de BarbeRiche.  Nous apprécions la chance que nous avons et remercions tous ceux qui de près ou de loin nous ont appuyé durant cette étape de notre vie.

Comme si ce n’était pas assez, le gouvernement s’est montré «clément» et nous a remercié d’avoir épargné assidûment en 2015 en nous remettant un beau gros chèque.  Lorsque j’ai ouvert l’enveloppe, j’ai compris l’importance de prévoir pour ses vieux jours!

Un mois de mars bien rempli!

 Revenus

Les revenus de la famille BarbeRiche du mois de mars se situent à 18 384$ ce qui est supérieur et de loin, à notre moyenne habituelle.  Cela inclut notre retour d’impôt, les loyers de notre immeuble locatif, nos salaires ainsi que des revenus de travailleur autonome provenant de l’entreprise de Lady BarbeRiche.  Somme toute, un excellent mois pour nous!

Tel que mentionné plus haut, le gouvernement nous a démontré un peu de reconnaissance pour avoir cotisé à nos REER,  en nous remettant une partie des impôts payés sous la forme d’un chèque de 9 300$.  Il faut dire que pour recevoir un tel montant, nous avons dû cotiser tout près de 25 000$ avant le 1er mars 2016.  C’est une somme assez imposante.  Cependant, notre stratégie consiste à utiliser le retour d’impôt en le réinvestissant directement dans nos REER pour l’année suivante et ainsi créer l’effet «boule de neige».  Le montant complet que nous avons reçu est déjà retourné dormir (travailler!) dans nos comptes REER.  Nous continuerons de cotiser régulièrement autant que possible d’ici le 1er mars 2017 en attendant patiemment le prochain chèque signé Justin Trudeau!

 

checkbook-688352_1920

Justin signant un chèque à l’attention de BarbeRiche!




Dépenses

Les dépenses de mars sont acceptables et affichent un montant total de 5885$.  La plus grosse dépense fût la carte de crédit avec un solde de 3117$ (3 paiements).  Aucune grosse dépense particulière sinon quelques achats pour le jeune bambin, l’épicerie, essence, assurances ainsi qu’un peu trop de nectar des dieux surtaxé!

La deuxième grosse dépense comporte deux paiements hypothécaires pour un total de  2314$.  Heureusement, nous avons un taux variable qui se situe présentement à 2,05%.  La portion payée en intérêt équivaut à 788$ tandis que le capital remboursé atteint 1526$ et nous ne sommes que dans la 2e année du prêt.

 

Ceci nous laisse donc avec une économie de 18 384$ – 5885$ = +12 499$.

Notre taux d’épargne du mois d’avril atteint donc 68%..!  C’est au dessus du 50% visé mais bien entendu, le retour d’impôt a grandement contribué.

 

dep vs epargne- jan a mars 2016

janvier à mars 2016

Valeur nette : 166 037$ (+ 16 909$)

La valeur nette n’est qu’un chiffre et elle fluctuera énormément au cours des années.  Présentement, la progression est stable et les fluctuations minimes.  Par contre, notre plan consiste à investir la quasi-totalité de notre excédant en bourse ce qui fera en sorte que nous devrons vivre avec les aléas de M. Marché!  Un autre blogueur américain du nom de Root of Good en témoigne sur son blog (en anglais).  Il a pris sa retraite à l’âge de 33 ans et sa valeur nette se situe présentement aux alentours de 1 500 000$.  Les fluctuations que connait son portfolio en feraient réagir plusieurs mais il se fait rassurant et semble être très confortable avec sa situation!

(traduction libre)

«Chaque mois, nous sommes de plus en plus confiants envers notre situation financière de (très) jeunes retraités.  Vers la fin de 2015 et au début de 2016, nous avons regardé notre portfolio d’investissement diminué de presque 200 000$ sur une période de trois mois.  Quelques mois plus tard, nous avions récupéré toutes ces pertes et même regagné un léger profit.

Qu’est-ce que nous réserve le futur?  Si par futur vous voulez dire le reste de 2016, je n’ai pas plus d’idée que vous si le marché boursier va monter ou descendre.  Cependant, d’ici 2025-2030, je m’attend à ce que le marché ait continué sa progression.

Pendant ce temps, je continue d’ignorer les vacillations quotidiennes de mon portfolio.  Je me prépare à apprécier le merveilleux mois de mai de la Caroline du nord, profiter de l’été et de notre voyage sur la route au Canada vers la mi-juillet.»

 

networth-mars 2016

Wow!  Si seulement nous pouvions garder ce rythme à tous les mois.  Il me faudrait changer le slogan du site pour «Vers la retraite à 30 ans»!  Une excellente progression qui n’aurait pas été possible si nous n’avions pas cotisé à nos REER pour l’année fiscale 2015.  Depuis cette année, nous avons atteint la cotisation maximale de nos deux REER qui est plafonnée à 18% du salaire brut et nous planifions continuer ainsi tant que nos revenus et situations d’emploi le permettront.  Nous nous sommes donc tourné vers le compte d’épargne libre d’impôt (CÉLI) et y avons déposé tout notre excédent.  Avec l’arrivée de notre premier enfant, nous avons maintenant accès au régime enregistré d’épargne-études (REEE) qui offre aussi de très bons avantages.  Je dois analyser notre situation au cours des prochains mois pour évaluer si je dois prioriser les contributions dans notre CÉLI ou REEE.

Avez-vous reçu un retour d’impôt?  Comment vivez-vous avec les fluctuations de la valeur de vos placements?  Partagez avec-nous!




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *